Panneau de fibres

Panneau de fibres

Les panneaux de fibres sont fabriqués avec des fibres de bois qui sont liées entre elles à l’aide d’une contrainte à la chaleur et à la pression. L’adhérence entre les fibres est obtenue par couchage et avec les propres propriétés d’adhérence du bois. Les fibres de la couche de surface du panneau sont souvent davantage déchiquetées que la couche du milieu. C’est ainsi que le panneau obtient une surface homogène et dense. La colle et les autres adjuvants peuvent aider à améliorer les caractéristiques du panneau, égaliser la matière première et de la diversité du procédé de fabrication. La matière première essentielle des panneaux reste toutefois la fibre de bois, et la quantité d’adjuvants reste normalement en dessous des 1 %.

La colle utilisée pour ses propriétés étanches est généralement la paraffine. Les liants qui renforcent la résistance sont l’amidon, les résines artificielles et les huiles dures. Comme revêtement des panneaux de fibre sont utilisés : placage, papier, tissu, plastique, tissu en fibre de verre, métal ou liège. (Dimensions les plus courantes, voir la photo 1)

Les panneaux de fibres de bois peuvent être répertoriés en deux groupes principaux :

  • poreux
  • durs

En ce qui concerne ses propriétés de base, le panneau de fibres est comparable au bois et il préserve toutes les bonnes caractéristiques du bois : résistance, rigidité et chaleur. De plus, son mode de fabrication offre les avantages suivants :

  • homogène, pas de direction des fils
  • matériau compact, mais qui respire
  • facile à façonner et rapide à installer
  • agit comme isolant thermique
  • tarif compétitif

La plupart des panneaux de fibre standard sont répertoriés dans la classe d’émissions de matériaux de surface M1. La classification des matériaux comprend les valeurs limites d’émission des matériaux destinés à l’utilisation intérieure. La classe M1 comprend les matériaux qui ont été testés pour leur niveau d’émissions, ainsi ce sont des matériaux dont les émissions nocives sont en dessous des exigences les plus strictes.

PANNEAU DE FIBRES DE BOIS COMME ÉLÉMENT DE BÂTI

Panneaux brise-vent

En ajoutant de la résine et de la cire à un panneau de fibres poreux, on peut améliorer ses caractéristiques de résistance contre les intempéries. Les panneaux ainsi traités sont en particulier adaptés comme matériau brise-vent des murs extérieurs à ossature en bois. De plus, ils raidissent la structure murale.

Les panneaux destinés comme brise-vent sont fabriqués avec des épaisseurs de 12 mm et 25 mm. Les dimensions de panneaux les plus courantes sont 1200 x 2700 / 3000 mm. Le panneau brise-vent d’une épaisseur de 25 mm dans une structure murale extérieure est bien adapté pour sa résistance et ses caractéristiques spécifiques pour les constructions à ossature unique. Grâce à leur faible conductivité thermique, ils forment un coupe-froid et améliorent ainsi l’isolation thermique de la structure.

Outre comme brise-vent de mur extérieur, ils sont utilisés comme brise-vent de solivage de comble. En particulier dans les solivages de comble inclinés, les isolants thermiques à souffler comme la laine de bois et les panneaux de fibres de bois conviennent bien comme plaque de limitation en surface supérieure de la cavité de soufflage.

Les panneaux brise-vent résistant aux intempéries sont aussi bien adaptés comme panneaux de remplissage sur la structure porteuse en bois de solivage sur vide sanitaire, sur laquelle on pose l’isolant thermique de solivage.

PLAQUES DE REVÊTEMENT INTÉRIEUR

Pour le revêtement intérieur, les panneaux de fibres adaptés sont :

  • tous les panneaux de fibres de bois standard
  • les produits transformés de panneau de fibre façonnés et adaptés pour le revêtement intérieur : « panneaux décoratifs »

Pour le revêtement intérieur, prendre en compte les facteurs suivants :

  • Les panneaux de fibres de bois sont bien adaptés pour les revêtements intérieurs aussi dans les résidences secondaires. Le panneau de fibres de bois n’est toutefois pas recommandé pour les salles sanitaires, ni comme support de carrelage.
  • Dans les locaux intérieurs secs, le panneau de fibres réagit peu à l’humidité. Les joints saillants du panneau de fibres de bois poreux peuvent être égalisés afin d’obtenir une surface murale uniforme.
  • Les panneaux de fibres de bois poreux et les panneaux de fibres de bois durs percés sont bien adaptés pour le revêtement intérieur et l’amortissement acoustique.

Panneau de base non traité

Le panneau de fibres de bois poreux (panneau de base non traité) est adapté pour les revêtements des murs et plafonds intérieurs et pour une isolation thermique interne renforcée. On peut utiliser des panneaux d’une épaisseur de 12 mm soit avec une couche ou deux couches de panneaux, ou un panneau d’une épaisseur de 22 mm. Si l’on utilise deux couches de matériau, il faut veiller à ce que les jointures verticales ne soient pas superposées. Les panneaux de fibres de bois non traités font partie de la classe de surface E.

PANNEAU DE FIBRES DE BOIS POUR L’INDUSTRIE ET PRODUITS TRANSFORMÉS

Les panneaux de fibres de bois utilisés par l’industrie (surtout du mobilier et des fenêtres) sont généralement des panneaux durs) ou des produits transformés revêtus d’une autre manière.

Les panneaux durs peints sont surtout fabriqués pour l’industrie de la menuiserie et du mobilier. Ils sont aussi adaptés pour les structures d’exposition et pour la décoration. Leur dimension est généralement de  1220 x 2440/2745/3050 mm et leur épaisseur de 3,0 mm, 4,8 mm ou 6,0 mm.

De plus, le revêtement utilisé pour le panneau de fibres de bois peut être du placage en bois. Du papier, du tissu, du plastique, du tissu de fibres de verre, du métal ou du liège.

Les autres produits transformés du panneau de fibres de bois sont des produits revêtus de diverses manières selon l’emploi ou les panneaux de fibres de bois (standard) imprégnés. Par exemple, des panneaux durs sont expédiés selon les besoins des clients, peints, trempés à l’huile et revêtus de diverses manières ou encore percés.

Le panneau MDF (Medium Density Fibreboard) est fabriqué par compression des fibres et de la colle. La quantité de colle varie selon le produit. Le panneau MDF diffère des autres panneaux de fibres en raison de son mode fabrication et de sa teneur en colle. Aussi, les fibres de bois utilisées dans le panneau sont plus fines. Le panneau MDF est surtout utilisé dans l’industrie du mobilier, mais il est également utilisé pour des plinthes ou des lambris peints ou revêtus de placage destinés à un emploi intérieur. En Finlande, on ne fabrique pas de panneaux MDF.

ACHAT

Indiquer les points suivants au moment de la commande de panneaux de fibres de bois:

  • épaisseur nominale (mm)
  • dimension du panneau (mm x mm)
  • type de panneau (panneau de fibres dur par ex.)
  • dans les produits transformés de panneaux de fibres revêtus, soit le nom du produit, soit la qualité des revêtements des deux surfaces et l’épaisseur (g/m 2) ainsi que le mode de protection et la couleur des côtés
  • les éventuels façonnages supplémentaires et leur emplacement (façonnage par ex.)

STOCKAGE

Les panneaux sont protégés pendant le transport et le stockage contre la sécheresse et la pluie, la saleté, des rayons du soleil, le contact avec le sol, les coups et égratignures. Les panneaux sont stockés sur un support droit. Utiliser des bois de support au besoin qui sont espacés de 0,5 m les uns des autres. Recouvrir les panneaux empilés d’une plaque de protection.

Les panneaux de fibres durs et trempés à l’huile doivent normalement être humidifiés avant leur fixation. Il faut environ 0,25 l/m² d’eau pour l’humidification. Les panneaux sont conservés en tas, les surfaces humidifiées les unes contre les autres et enveloppées dans du plastique pendant environ 3 jours. Les panneaux sont fixés humides.

Les panneaux de fibres mi-durs et poreux ne sont pas humidifiés à l’eau, il faut les aérer, au moins au même degré auquel ils seront soumis dans les structures. Pendant la phase d’aération, séparer les panneaux et les disposer les uns des autres contre le mur à l’aide de traverses. La période d’aération dure de 2 à 3 jours.

FAÇONNAGE

Sciage

Pour scier les panneaux, on peut utiliser une scie circulaire sur table ou une scie à main. Les petits sciages peuvent aussi être faits à la main. La scie sauteuse est adaptée pour le sciage de profilés.

Le panneau de fibres poreux peut aussi être travaillé avec un couteau tranchant.

Perçage

Les panneaux de fibres durs pour le revêtement intérieur peuvent aussi être commandés percés. Les panneaux percés sont généralement utilisés pour des raisons acoustiques et esthétiques. Le perçage est effectué mécaniquement ;  et au moment de la commande des panneaux, il faut mentionner (outre les consignes ci-dessus) la taille et l’espacement des trous. La taille du trou peut être de ø 4,8 ou 7,1 mm et l’espacement de 19 ou 25 mm par exemple. Certains fournisseurs ont des tailles et espacements de trous standard, ainsi il est recommandé de se renseigner sur les options de perçage avant la commande.

Cintrage

Il est possible d’obtenir des surfaces cintrées avec des panneaux de fibres de bois. Seuls les panneaux de fibres durs sont adaptés, leur épaisseur doit être au moins de 4,8 mm. Le rayon de courbure de référence est environ 50 fois l’épaisseur du panneau, ainsi le rayon de courbure d’un panneau de 4,8 mm d’épaisseur sera de 250 mm. Les panneaux cintrés sont adaptés pour les revêtements intérieurs ainsi que pour la confection de coffrages à béton. Le panneau cintré est toujours fixé avec des vis.

FIXATION

Les panneaux brise-vent sont fixés sur le support en bois avec des clous filetés galvanisés à chaud  (ou des crampons). La longueur des clous doit être au moins de 35 mm / panneau de 12 mm et de  60 mm / panneau de 25 mm. L’intervalle entre les points de fixation sur les bords du panneau est d’environ 75...100 mm / panneau de 12 mm ou de 200 mm / panneau de 25 mm, et au centre d’environ 150...200 mm / panneau de 12 mm ou environ 300 mm / panneau de 25 mm. La distance par rapport aux bords des panneaux est d’env. 10 mm. Les panneaux brise-vent sont installés dans le sens des poteaux du bâti et sont fixés sur tous les côtés au bâti.

Les panneaux de fibres poreux sont fixés sur le support en bois avec des clous. La longueur des clous doit être au moins de 40 mm / panneau de 12 mm et de 60 mm / panneau de 22 mm. Si l’on met un double panneau de 12 mm contre le mur, il faudra clouer les panneaux supérieurs avec des clous de 75 - 100 mm de longueur.

Les panneaux sont fixés sur tous les bords tous les 150 mm et au centre tous les 300 mm, l’espace entre les lignes de clous est d’environ 400 mm. La distance des clous par rapport aux bords des panneaux est d’env. 20 mm. Les panneaux de fibres durs sont fixés avec des clous, des vis, des crampons et/ou de la colle.

La longueur des clous doit être au moins de 3 fois l’épaisseur du panneau, toutefois pas en dessous de 30 mm et les longueurs des vis de 2,5 fois l’épaisseur du panneau, toutefois pas en dessous de 25 mm. Les panneaux sont fixés sur tous les bords à un intervalle d’environ 100 mm et au centre à un intervalle d’env. 150 à 200 mm. La distance entre les fixations du bord du panneau est d’env. 10 mm.

TRAITEMENT DE SURFACE

Les panneaux de fibres en bois peuvent être peints, tapissés et laminés. Tous les produits destinés à la peinture intérieure des surfaces de bois courantes sont adaptés.

Les panneaux de fibres de bois durs peuvent être peints tels quels. La peinture des panneaux de fibres de bois poreux nécessite un travail de fond : le panneau de fibres poreux nécessite un travail de fond où une couche fine de peinture blanche doit être appliquée sur la surface des panneaux ou enduite préalablement d’une couche de produit d’encollage pour tapisserie. Au choix, il est possible de choisir des panneaux peints en usine avec une couche de fond.

Après le travail de fond, il faut poncer pour égaliser les jointures des panneaux (au besoin, utiliser un peu d’enduit aux jointures des panneaux et dans les trous des clous. Tremper un fin ruban de papier (ruban papier de caisse par ex.) dans l’eau et le fixer aux jointures verticales. Les panneaux sont ”tapissés” avec du papier de rebut et peints deux fois avec la peinture de finition souhaitée. On peut également utiliser une tapisserie en fibre de verre ou un papier peint pour la couche finale.

Les parois murales revêtues de panneaux de fibres poreux peuvent également être tapissées. Si les murs sont tapissés avec un papier de tapisserie à relief, vinyle ou duplex, faire le travail de fond de la même manière qu’avec le papier de rebut. Si l’on utilise une tapisserie papier ou vinyle entièrement lisse et fine, il faut d’abord recouvrir les panneaux de papier de rebut, puis ensuite tapisser normalement. De plus, en tapissant il faut observer les éventuelles consignes spéciales fournies par le fabricant.

RECYCLAGE ET ÉLIMINATION DES PANNEAUX DE FIBRES

Recyclage

Si les panneaux de fibres sont secs et intacts, il est possible de considérer au cas par cas à les recycler. Le recyclage est la méthode recommandée pour « éliminer » les panneaux de fibres.

Élimination

Étant donné que les panneaux de fibres de bois sont essentiellement du bois naturel sain, ils peuvent être éliminés : enterrés sous terre, par compostage, en les acheminant à la déchetterie ou en les faisant brûler. Les panneaux de fibres de bois non traités en surface peuvent être brûlés dans les cheminées/poêles courants de préférence avec un autre bois de chauffage.

EMPLOI DES PANNEAUX DE FIBRES

Construction

  • éléments de contre-plafond et de brise-vent de la sous-toiture
  • revêtements intérieurs
  • isolation thermique supplémentaire
  • coffrages à béton et autres structures provisoires (par ex. barrières de chantier, dispositifs de protection)

Industrie de la construction

  • âmes des poutres
  • plaques de fond des meubles encastrés
  • matériau de surface des cadres de fenêtres

Moyens de transport

  • décoration des véhicules

Autres utilisations

  • emballages
  • structures de stands