Panneau d’aggloméré ou de particules

Panneau d’aggloméré ou de particules

Les panneaux d’aggloméré sont fabriqués avec des copeaux de bois pressés avec de la colle. Dans les plaques fabriquées par compression à plat, les copeaux sont principalement orientés vers la surface. Les copeaux de la couche de surface sont plus fins, ainsi la surface du panneau d’aggloméré est plus compacte et plus dense qu’au centre.

Dans les plaques d’aggloméré standard, la colle utilisée est essentiellement une résine urée-formaldéhyde. La quantité de colle dans l’aggloméré est inférieure à 10 %, et la plupart des panneaux avec revêtement sont classés dans la classe d’émissions M1 des matériaux de surface.

La classification des matériaux comprend les valeurs limites d’émission des matériaux destinés à l’utilisation intérieure. La classe M1 comprend les matériaux qui ont été testés pour leur niveau d’émissions, ainsi ce sont des matériaux dont les émissions nocives sont en dessous des exigences les plus strictes.

Du point de vue de ses caractéristiques principales, l’aggloméré est comparable au bois. De plus, son mode de fabrication présente les avantages suivants :

  • la direction des fils est sans importance
  • le panneau d’aggloméré est compact et sa résistance identique dans les différentes directions
  • le degré de dilatation du panneau est faible

La densité de l’aggloméré varie entre 650 et 750 kg/m3, ce qui le rend nettement plus lourd que les produits en bois de conifères.

CLASSES DE QUALITÉ DES PANNEAUX D’AGGLOMÉRÉ

Les panneaux d’aggloméré sont répartis en sept catégories différentes sur la base de leurs caractéristiques conformes à la norme paneuropéenne SFS-EN 312. La classe du panneau d’aggloméré est indiquée par la lettre P accompagnée d’un chiffre.

Les normes en matière de panneaux de particules n’imposent pas d’exigences au niveau de la qualité de la surface du panneau, mais les fabricants classent les panneaux sur la base visuelle en classes de qualité A et B. Les facteurs à considérer pour évaluer la qualité de la surface sont par exemple, la qualité du ponçage, l’uniformité de la surface, la propreté de la surface et les défauts en bordure.

Classe

Emploi

Classe d’utilisation

P1

Panneaux pour usage général utilisés en milieu sec

1

P2

Panneaux pour agencements intérieurs

1

P3

Panneaux non travaillants utilisés en milieu humide

2

P4

Panneaux travaillants utilisés en milieu sec

1

P5

Panneaux travaillants utilisés en milieu humide

2

P6

Panneaux travaillants sous contrainte élevée utilisés en milieu sec

1

P7

Panneaux travaillant sous contrainte élevée utilisés en milieu humide

2

Les panneaux d’aggloméré standard sont des panneaux non revêtus destinés à la fabrication de meubles et pour la construction. La résistance à l’humidité des panneaux d’aggloméré faisant partie des classes P3, P5 et P7 a été nettement améliorée avec l’utilisation d’une colle renforcée avec de la mélamine.

LES PRODUITS TRANSFORMÉS DU BOIS AGGLOMÉRÉ

Les produits transformés du bois aggloméré sont essentiellement des panneaux d’aggloméré revêtus ou façonnés pour un usage ou un site spécifique.

Le panneau d’aggloméré peut être revêtu de divers matériaux de surface : par exemple, de placage, d’un film mélaminé, de stratifié, d’un film plastique, de papier, etc. Les panneaux sont revêtus des deux côtés pour éviter le tuilage du panneau. De plus, les panneaux sont fabriqués avec un traitement de peinture (panneaux traités par primaire de colmatage ou panneaux revêtus de papier support de peinture). Les propriétés anti-feu des panneaux d’aggloméré peuvent être améliorées avec des enduits alkydes ou des films mélaminés.

Les panneaux d’aggloméré revêtus et traités avec une couche de peinture sont utilisés pratiquement sur les mêmes sites que les panneaux d’aggloméré standard. Les revêtements améliorent les propriétés de surface du panneau, ainsi que la rigidité et la résistance. Le panneau revêtu le plus répandu est le panneau d’aggloméré avec un film mélaminé. Les panneaux d’aggloméré languetés sont utilisés pour les revêtements des murs, plafonds et sols intérieurs.

Les dimensions des panneaux d’aggloméré languetés les plus courants pour les revêtements des murs et plafonds sont : 600 x 2600 ou 2750 mm et 1200 x 2600 ou 2750 mm avec une épaisseur de 12 mm. La rainure se trouve généralement sur les côtés en longueur des panneaux, et les panneaux sont généralement enduits d’une couche de peinture de fond.

Les panneaux de sol sont à assemblage à rainures et languettes. Les dimensions les plus courantes sont : 600 x 2400 mm et 1200 x 2400 mm avec une épaisseur de 22 mm.

EMPLOIS LES PLUS COURANTS DES PANNEAUX D’AGGLOMÉRÉ DANS LA CONSTRUCTION

Du point de vue de leurs caractéristiques d’inflammabilité, les panneaux d’aggloméré sont des éléments de construction inflammables. Le panneau d’aggloméré non revêtu peut satisfaire à la classe D-s2, d2 et revêtue (surface finie) classe de panneau d’aggloméré C-s2, d1.

SOLS

Avant leur installation, les panneaux sont aérés de 5 à 7 jours le plus proche des conditions d’utilisation finale. En phase de fixation des plaques, la température et le taux d’humidité relative du bâtiment doivent être proches de celles de l’utilisation finale.

Sol en panneau d’aggloméré sur structure en bois

Dans un sol en panneau d’aggloméré, les panneaux d’aggloméré à assemblage à rainures et languettes (épaisseur en général de 22 mm) sont assemblés sur la poutraison en bois de la sous-semelle. L’espace entre les poutres doit être au maximum de 600 mm, et les panneaux sont installés  à la transversale par rapport à la poutraison. Les côtés courts et les pièces de jonction des panneaux sont placés au niveau des poutres. Les panneaux sont fixés sur chaque poutre/support avec des vis ou clous et aussi avec de la colle. De plus, les panneaux sont collés aux panneaux voisins par leurs languettes et rainures. Pour installer les panneaux sur les murs environnants et les autres structures, laisser un espace d’environ 10 mm. Pour fixer les panneaux, appliquer les consignes suivantes :

  • fixer les panneaux sur la poutraison avec des clous hélicoïdaux ou des vis des galvanisés à chaud de 75 mm, dont la longueur est de 2,5 à 3 fois l’épaisseur du panneau
  • enfoncer les têtes des clous et vis de 2 à 3 mm, ne pas mastiquer les trous de passage
  • l’espace entre les clous et les vis au bord du panneau est de 150 à 200 mm et au milieu du panneau de 250 à 300 mm
  • utiliser une colle PVAc

Sol flottant en panneau d’aggloméré

Sur un sol flottant en panneau d’aggloméré, les panneaux d’aggloméré à rainures et languettes (épaisseur en général de 22 mm) sont posés sur une couche isolante. La structure porteuse du sol peut être en bois ou en béton. Les panneaux sont collés les uns aux autres par les rainures et languettes en une surface uniforme de sorte qu’il reste un espace d’environ 10 mm avec les murs environnants et les autres structures. Utiliser des cales contre les murs pour la compression requise en phase de collage. L’isolation à utiliser sous les panneaux peut être du polystyrène moussé (styrox), du polyuréthane, des panneaux de fibres de bois poreux ou une laine minérale suffisamment rigide. Si l’on utilise un isolant en plastique cellulaire, il est recommandé de poser un film plastique entre l’isolant et le panneau d’aggloméré.

Revêtement du sol en panneau d’aggloméré

Le panneau d’aggloméré est adapté pour le revêtement des sols ordinaires. Respecter les consignes produit du fabricant pour la pose du revêtement. Avant de procéder à la pose, il est recommandé de procéder aux préparatifs suivants :

  • poncer les irrégularités sur la surface du panneau et égaliser avec un produit adapté ;  au besoin, effectuer le surfaçage ou le traitement d’adhérence (primer/primaire), si le revêtement utilisé est un lino à coller
  • laisser sécher le sol en panneau d’aggloméré selon les conditions proches de l’utilisation finale avant de fixer le revêtement
  • avant de poser le revêtement, enlever les éventuelles saletés et autres taches

Construction mixte

Pour la construction mixte, on utilise des panneaux d’aggloméré languetés de 22 mm d’épaisseur comme plaque de fond des solivages en bois, sur laquelle on coule une couche de béton renforcée de fibres d’environ 45 mm d’épaisseur. Avant de couler la plaque de béton, appliquer sur les panneaux d’aggloméré une substance imperméabilisante, puis y fixer les clous qui renforcent l’adhérence du panneau et du béton. Cette solution permet une structure de sol rigide qui isole bien au niveau acoustique. De plus, elle permet le chauffage par le sol, et elle est aussi adaptée pour les pièces sanitaires où les inclinaisons nécessaires du sol peuvent être réalisées au moment du coulage du béton.

REVÊTEMENT INTÉRIEUR

Le panneau d’aggloméré convient bien pour le revêtement des surfaces murales et des plafonds à peindre. Pour le revêtement des murs et des plafonds, on utilise généralement des panneaux d’aggloméré standard de 10, 11 tai 12 mm d’épaisseur ou des panneaux d’aggloméré languetés sur leurs côtés en longueur. Sur le panneau langueté se trouve en général un chanfrein latéral grâce auquel une petite rainure en V se forme sur la jointure. Ces panneaux sont aussi disponibles peints avec une couche de fond ou revêtus de papier support peinture.

Facteurs à prendre en compte pour le revêtement intérieur

Les revêtements en panneaux d’aggloméré sont recommandés pour les locaux intérieurs secs et chauffés. En tant que matériau de support en bois, l’humidité d’équilibre du panneau d’aggloméré change lorsque l’humidité relative ambiante varie, ce qui provoque une petite dilatation sur le plan horizontal. Ceci doit être en pris en compte dans la planification des structures murales et pour la pose des panneaux.

Il est recommandé de faire des jointures ouvertes pour les panneaux d’aggloméré à peindre sur les murs et plafonds. La bonne largeur du joint est d’environ de 3 à 5 mm. Pour les panneaux languetés qui ont un joint en V, aucune action n’est nécessaire. Toutefois dans les coins des pièces, il faut laisser un joint d’ouverture d’environ de 3 à 5 mm.

Les espaces pour la fixation des panneaux d’aggloméré sont :

  • k 300 mm, lorsque l’épaisseur du panneau est entre 6 et 8 mm (plafonds)
  • k 600 mm, lorsque l’épaisseur du panneau est entre 9 et 12 mm

En utilisant un panneau langueté de 600 mm de largeur, la fixation s’effectue par clouage sur le bâti mural (par ex. avec une cloueuse à air comprimé) de la rainure mâle, ainsi que sur les côtés du panneau qui restent sous les plinthes du sol et du plafond. Ainsi, il n’est pas nécessaire de traiter les jointures des panneaux séparément ou de mastiquer les ouvertures de passage. Les panneaux de 1200 mm de largeur sont aussi fixés sur leur partie centrale (au niveau du poteau du bâti), les têtes des clous et vis sont enfoncées à environ 1 mm dans le panneau, puis égaliser. Les joints languetés des panneaux ainsi que l’espace entre le panneau et le poteau du bâti est renforcé avec de la colle (colle PVAc) en phase de fixation.

ACHAT

 Au moment de l’achat de plaques d’aggloméré, il faut indiquer les choses suivantes :

  • l’épaisseur en épaisseur nominale (mm)
  • la taille de la plaque (mm x mm)
  • le type de plaque (par exemple P6) et la qualité de la surface selon l’emploi voulu
  • pour les panneaux d’aggloméré revêtus, soit le nom du produit ou bien la qualité des revêtements des deux surfaces  ainsi que le mode de protection des bords (ou plinthes latérales) et la couleur

STOCKAGE

Les panneaux sont protégés pendant le transport et le stockage contre la pluie, la saleté, l’humidité du sol, les coups et égratignures. Les panneaux sont stockés sur un support droit. Au besoin, utiliser des pièces de bois de support espacés de 0,5 m les uns des autres. Recouvrir le tas de panneaux d’une plaque de protection.

Il faut aérer les panneaux d’aggloméré de 5 à 7 jours avant la pose et les placer le plus possible dans les conditions finales d’humidité et de température. Pendant la phase d’aération, séparer les panneaux et les disposer les uns des autres contre le mur à l’aide de traverses.

FAÇONNAGE

Les panneaux d’aggloméré peuvent être façonnés avec tous les outils adaptés pour le façonnage. Pour scier le bois, on peut utiliser une scie circulaire sur table ou une scie à main. Les petits sciages peuvent aussi être faits à la main. La scie sauteuse est adaptée pour le sciage de profilés.

FIXATION

Pour fixer les panneaux d’aggloméré, la longueur des clous doit être au moins de 3 fois de l’épaisseur du panneau, toutefois pas en dessous de 30 mm, et la longueur des vis de 2,5 fois l’épaisseur du panneau, toutefois pas en dessous de 25 mm. Les plaques sont fixées sur tous leurs côtés à des intervalles d’environ 100 à 200 mm et au centre de 200 à 300 mm. La distance des supports de fixation jusqu’au bord du panneau est d’env. 10 mm.

TRAITEMENT DE SURFACE

Les panneaux d’aggloméré peuvent être peints, tapissés ou laminés. Tous les produits les plus courants pour la peinture intérieure des surfaces en bois sont adaptés.

Peinture

Peindre des panneaux d’aggloméré standard  non traités requiert un travail de fond : appliquer sur la surface du panneau une fine couche de peinture blanche non diluée pour intérieur. Mastiquer les têtes de clous ou de vis visibles et poncer l’enduit séché. Appliquer 1 ou 2 couches de la peinture de finition de votre choix. Si l’on utilise des panneaux ayant déjà une couche de fond, la peinture de la surface suffira. Le rouleau est le mieux adapté pour étaler la peinture.

Tapisserie

Mastiquer les têtes de clous ou de vis  visibles et poncer l’enduit séché. Les joints des panneaux sont égalisés avec une bande élastique. Une fois la colle séchée, égaliser les jointures et bien les poncer. Effectuer le tapissage conformément aux consignes du fabricant de tapisserie. Ne pas tapisser au-delà des jointures.

RECYCLAGE ET ÉLIMINATION DES PANNEAUX D’AGGLOMÉRÉ

Recyclage

Si les panneaux sont intacts et secs, il est possible de considérer au cas par cas d’utiliser à nouveau les panneaux d’aggloméré. Le recyclage est le moyen le plus recommandé pour « éliminer » les panneaux d’aggloméré.

Élimination

Étant donné que les panneaux d’aggloméré sont essentiellement du bois naturel sain, il est possible de les éliminer (conformément aux consignes des autorités environnementales locales) en les enterrant sous terre, par compostage, à la déchetterie ou en les faisant bruler à une température de plus de 800 °C avec d’autres matériaux en bois.

CONSEILS ET EXEMPLES D’EMPLOI DE PANNEAUX D’AGGLOMÉRÉ

Les panneaux d’aggloméré sont également bien adaptés pour la construction de mobilier encastré et pour objets à faire et bricoler soi-même. Pour assembler le mobilier en panneau d’aggloméré et les structures de panneau, utiliser des vis spéciales à tête noyée, diverses ferrures et vis et des   assemblages à tête noyée.

Pour les structures de bâti, les panneaux d’aggloméré revêtus de 15 à 18 mm conviennent bien (revêtements mélaminés par ex.). Pour les plans  de table et les couvercles, il est recommandé d’utiliser un panneau de 22 à 28 mm. Un fin panneau d’aggloméré ou un panneau dur de 3 à 6 mm sont adaptés comme plaque de fond.

Les rebords des panneaux d’aggloméré qui restent visibles peuvent être revêtus avec un ruban adapté, un placage ou une plinthe. Le meilleur résultat est obtenu avec des produits de panneaux fabriqués en usine qui ont un revêtement, et avec des plinthes. Si l’on veut peindre les bords, il faut les revêtir  d’un ruban à peindre et les mastiquer en deux fois, puis les poncer avant de les peindre.

EMPLOIS DES PANNEAUX D’AGGLOMÉRÉ

Construction

  • revêtements intérieurs
  • structures de sols
  • coffrages à béton

Industrie de la construction

  • âmes de poutres
  • meubles encastrés
  • matériau d’ossature des parquets
  • matériau d’ossature des plinthes

Industrie du  mobilier

  • carcasses de meubles

Autres emplois

  • emballages
  • structures de stands
  • bricolage