La forêt, le bois et le climat

La forêt, le bois et le climat

Les forêts gérées durablement constituent une source infinie de matière première. Les arbres qui poussent absorbent le carbone de l’atmosphère qui reste fixé dans les produits bois pendant toute leur existence. Un mètre cube de bois fixe environ une tonne de dioxyde de carbone. L’utilisation du bois active le renouvellement des forêts. Les forêts en croissance fixent davantage de dioxyde de carbone que les forêts qui ont atteint le point culminant de leur maturité. 

De plus, la transformation du bois offre des possibilités pour la maîtrise du changement climatique. La consommation d’énergie et de ressources naturelles et les émissions de Co2 générées pour la fabrication des produits bois reste inférieure à celle générée par la fabrication d’autres matériaux. La fabrication de produits de sciage et de rabotage fait pratiquement naître plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Le bois est un réservoir de carbone car, en poussant le bois absorbe le carbone de l’atmosphère. Le bois peut remplacer les matériaux dont la fabrication cause de plus grands dommages environnementaux. À la fin de leur cycle de vie, les produits bois peuvent être utilisés pour produire de l’énergie et remplacer ainsi les carburants fossiles. La quantité de dioxyde de carbone qui se libère dans la combustion du bois est la même que celle qui s’y est fixée pendant la croissance de l’arbre. Les produits fabriqués en bois et de ses dérivés ne produisent pas de déchets dangereux.

Le bois est un matériau renouvelable. Les forêts finlandaises gérées  durablement produisent du bois de bonne qualité dans une quantité bien supérieure à celle qui est utilisée. La croissance annuelle des forêts s’élève à environ 104 millions de mètres cubes dont la moitié est exploitée. La limite pour les abattages s’élève approximativement à 70 millions de mètres cubes.