Détails structurels de construction en rondins finlandais

Détails structurels de construction en rondins finlandais

Följäri

FÖLJÄRI est un support vertical en bois qui empêche le flambage du mur. Il s’emploie sur des murs longs et dans les montants des fenêtres sur soit l’un soit les deux côtés du mur.
Ces supports sont fixés directement sur les madriers ou les uns aux autres à travers le madrier. Les trous des boulons sont ovaux pour que le tassement du mur ne soit pas empêché.
 
 

 

 

 

 


Coins

Un coin long est un joint de mur ou d’angle dans lequel les extrémités des madriers dépassent le coin.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Dans un coin court, les extrémités des madriers croisés ne dépassent pas le coin. Le coin court peut être un joint ”queue de saumon” traditionnel ou un coin cité plus contemporain.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Coin court / Coin cité
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Fenêtre

Le raidissement des montants des ouvertures se fait à l’aide de ”karapuu”, une pièce de bois verticale qui ne gêne pas le tassement du mur. Il est recommandé de monter des planches horizontales sur le bord supérieur des ouvertures et de les fixer à l’aide de vis sur les ”karapuu”. Les pièces ”karapuu” et les planches horizontales forment un cadre non-tassant sur lequel les châssis des fenêtres et des portes sont fixés avec les joints de calfeutrage normaux. Une réserve de tassement, remplie avec un isolant tassant, est prévue au-dessus de la planche horizontale. Un ruban adhésif est collé sur le côté intérieur afin d’assurer l’étanchéité des joints.

 

 

 

 

 

 

 


Mur en briques

Les raccordements à des murs en briques et autres structures non-tassantes sont conçus de façon à permettre le tassement du mur en madriers. Une pièce ”karapuu” est fixée à chaque extrémité du mur en briques. Elle est dimensionnée et fixée de façon à permettre le tassement du mur en madriers. Des joints d’étanchéité sont installés dans les raccordements de la pièce ”karapuu” contre le madrier et le mur en briques. Les liaisons de maçonnerie sont fixées sur la pièce ”karapuu”. Une réserve de tassement est prévue au-dessus du mur en briques en tenant compte de la hauteur du mur. Elle est calfeutrée de la même manière que les ouvertures pour les fenêtres.

Il n’est pas recommandé que les murs en briques soient des structures portantes dans des maisons en madriers. Afin de contrôler les différences dans les taux de tassement, les constructions en madriers doivent être reliées à des structures portantes en briques à l’aide de pieds filetés qui peuvent provoquer de très grandes charges ponctuelles sur la structure en briques et écraser les briques. Un mur portant en briques rend également difficile l’érection de l’ossature en madriers, car il devrait être maçonné avant l’érection du mur en madriers ou soutenu temporairement.

 
 
 
 

Mur à ossature

Dans le cas du madrier raboté ou lamellé (surface lisse), le poteau situé à l’extrémité d’un mur à ossature peut être fixé sur le mur en madriers à l’aide de vis si des trous ovales sont aménagés pour les vis afin de permettre l’affaissement du mur en madrier. Dans le cas du rondin, on utilise une pièce ”karapuu”, ce qui permet de calfeutrer le raccordement. Une réserve de tassement normale est prévue au-dessus du mur à ossature.

 

 

 

 

 

 


Pilier réglable

Si la structure comprend des piliers, des pieds filetés sont employés pour prendre en considération le tassement des structures en ma­driers. A l’intérieur, ces pieds peuvent être montés à l’extrémité infé­rieure ou supérieure du pilier. A l’extérieur, ils sont toujours installés à l’extrémité inférieure afin de la séparer de la fondation.

Si on le désire, les pieds filetés peuvent être cachés à l’intérieur sous un col en tôle que l’on enlève pour régler le pied. A l’extérieur, il est recommandé de laisser les pieds filetés visibles pour que l’eau ne s’accumule pas dans les structures. Le dimensionnement du pied fileté doit correspondre aux charges auxquelles il est soumis. La pro­tection contre la corrosion des pieds filetés est importante lorsqu’ils se trouvent au dehors. Le graissage des écrous facilite le réglage si le pied supporte un poids important.

 
 
 
 
 

Chevilles

La fixation de deux ou plusieurs rangées ou couches de madriers ensemble à l’aide de chevilles empêche le mouvement latéral des madriers. Le boulonnage à travers tous les madriers est employé lorsque l’on désire que le mur ou la poutre en madriers forme un ensemble uni.