Definitions

Definitions

La construction en madrier est une méthode traditionnelle de construction en bois dans laquelle les murs portants sont en madriers. En Finlande, les madriers sont généralement placés dans le sens hori­zontal et fixés les uns autres à l’aide de joints d’angle spéciaux. L’autre méthode de construction consiste à placer les mad­riers verticalement. Le phénomène du tas­sement des madriers est éliminé lorsque l’on emploie cette méthode.

LE MADRIER est un matériau de construc­tion épais en bois massif. Il est taillé, ra­boté ou tourné. Le madrier s’emploie prin­cipalement dans les murs. Il peut être rond (=rondin) ou rectangulaire et fabriqué en bois massif ou en lamelles collées ensem­ble. Le madrier est en général en sapin ou en pin, mais d’autres espèces de bois, tel­les que le tremble, son occasionnellement employées.

HIRSIKERTA signifie une rangée ou une couche de madriers. Le joint des mad­rier est appelé salvos. Il peut être long ou court.

VARAUS signifie la rainure taillée sur la surface inférieure du madrier. Elle a pour objet de faciliter le scellage des joints ent­re les madriers et de diriger le fendillement du bois dans le sens du mur. La surface supérieure du madrier inférieur est taillée de façon à empêcher que l’eau y entre ou à faciliter qu’elle en sorte.

Cette rainure peut être ouverte (avova­raus), fermée (umpivaraus) ou une combi­naison des deux (kynsivaraus). Lorsqu’elle est ouverte, les bords sont ouverts et les madriers superposés ne se touchent que par leur milieu. Les bords ouverts sont cal­feutrés au besoin. Lorsqu’elle est fermée, les les madriers superposés se touchent sur les deux bords. L’espace vide qui reste au milieu est calfeutré.

LE JOINT D’ÉTANCHÉITÉ est placé entre les madriers. Il a pour objet d’empêcher les courants d’air gênants.

LES CHEVILLES (VAARNAUS) à l’aide desquelles plusieurs rangées/couches de madriers sont fixées ensemble empêchent que les madriers se déplacent latérale­ment. Les chevilles en bois ou en métal destinées aux murs en madriers sont ap­pelées vaarna. Des vis peuvent être em­ployées à la place des chevilles. Le bou­lonnage à travers tous les madriers est employé lorsque le mur ou la poutre en madriers doit former un ensemble uni.

LE PIED FILETÉ (KIERREJALKA) est utilisé pour soutenir des structures non-tassan­tes telles que les piliers. Une cale peut être fixée à l’extrémité des structures vertica­les. Elle sera enlevée lorsque la structure s’entasse.

HIRSIPALKKI est une poutre fabriquée en fixant deux ou plusieurs madriers ensemb­le. Elle s’emploie dans les structures port­antes, par exemple comme support du toit ou des ouvertures.

KARAPUU est une pièce de madrier verti­cale placée dans la rainure aménagée aux extrémités des madriers. Elle empêche le mouvement latéral des madriers. L’af­faissement du mur doit être pris en con­sidération. Les structures non-tassan­tes, telles que les châssis de fenêtres et de portes, placées dans l’ouverture sont fixées sur cette pièce verticale.

FÖLJÄRI est un support vertical en bois qui empêche le flambage du mur. Il s’em­ploie sur des murs longs et dans les mon­tants des fenêtres sur soit l’un soit les deux côtés du mur. Ces supports sont fixés di­rectement sur les madriers ou les uns aux autres à travers le madrier.

LE TASSEMENT (PAINUMA) signifie l’abaissement du mur en raison du rétré­cissement du bois lorsqu’il sèche, de la charge du bâtiment et de la compressi­on des joints.