Contre-plaqué

Contre-plaqué

Le contre-plaqué est fabriqué en collant de fines feuilles de bois. L’épaisseur de chaque feuille varie entre 0,2 et 3,2 mm. Les feuilles sont empilées de sorte que le sens du fil des feuilles est généralement disposé à la perpendiculaire. Normalement dans une plaque de contre-plaqué en bouleau, il y en a en nombre impair (au moins trois), ainsi le sens des fils des feuilles de surface est la même. Dans une plaque de contre-plaqué de conifère, le nombre de feuilles peut également être pair. Dans les plaques de contre-plaqué, la colle utilisée est essentiellement une résine urée-formaldéhyde qui est nettement plus foncée que les feuilles de bois.

Du point de vue de ses caractéristiques principales, le contre-plaqué est comparable au bois. Ses avantages sont la résistance résultant de la méthode de fabrication sont les suivants :
  • résistance, raidit bien la structure
  • étanche et résistant aux coups
  • polyvalent 

Une partie des produits de contre-plaqué est répertoriée dans la classe d’émission M1 des  matériaux de surface. La classification des matériaux comprend les valeurs limites d’émission des matériaux destinés à l’utilisation intérieure. La classe M1 comprend les matériaux qui ont été testés pour leur niveau d’émissions, ainsi ce sont des matériaux dont les émissions nocives sont en dessous des exigences les plus strictes.

FABRICATION DU CONTRE-PLAQUÉ ET PROPRIÉTÉS PRINCIPALES

Le contre-plaqué est fabriqué en collant de fines feuilles de bois. L’épaisseur de chaque feuille varie entre 1,4 et 3,2 mm. Les feuilles sont empilées de sorte que le sens du fil des feuilles est généralement disposé à la perpendiculaire. Normalement dans une plaque de contre-plaqué en bouleau, il y en a en nombre impair (au moins trois), ainsi le sens des fils des feuilles de surface est la même. Dans une plaque de contre-plaqué de conifère, le nombre de feuilles peut également être pair. Dans les plaques de contre-plaqué, la colle utilisée est essentiellement une résine urée-formaldéhyde qui est nettement plus foncée que les feuilles de bois.

Du point de vue de ses caractéristiques principales, le contre-plaqué est comparable au bois. Ses avantages sont la résistance résultant de la méthode de fabrication sont les suivants :

  • résistance, raidit bien la structure
  • étanche et résistant aux coups
  • polyvalent

Une partie des produits de contre-plaqué est répertoriée dans la classe d’émission M1 des  matériaux de surface. La classification des matériaux comprend les valeurs limites d’émission des matériaux destinés à l’utilisation intérieure. La classe M1 comprend les matériaux qui ont été testés pour leur niveau d’émissions, ainsi ce sont des matériaux dont les émissions nocives sont en dessous des exigences les plus strictes.

CONTRE-PLAQUÉ DE BASE

Le contre-plaqué de base peut être divisé en trois groupes principaux : contre-plaqué de bouleau (densité env. 680 kg/m3), contre-plaqué mixte (densité env. 620 kg/m3) et contre-plaqué de conifères (densité env. 460…520 kg/m3). Les contre-plaqués de bouleau sont utilisés sur les sites qui requièrent une grande résistance ou une haute qualité, comme les sols spéciaux et les revêtements intérieurs exigeants. Les contre-plaqués mixtes sont des contre-plaqués à usage polyvalent. Ils sont utilisés comme panneaux de base des produits transformés et des contre-plaqués spéciaux et pour les coffrages à béton, par exemple. Étant donné que la surface des contre-plaqués mixtes est toujours en bouleau, ils font partie des mêmes classes de qualité que les contre-plaqués de bouleau. Les contre-plaqués mixtes sont :

  • Combi – deux faces de placage bouleau suivies alternativement par des couches de conifère et bouleau
  • Combi miroir- placages de surface en bouleau, couches alternatives de conifère et bouleau
  • Twin – placages de surface en bouleau, placages intérieurs en conifère

Les contre-plaqués de conifère sont surtout utilisés dans la construction, par ex. dans les structures de toitures et dans les revêtements intérieurs. Ils sont essentiellement fabriqués avec du sapin.

Épaisseurs standard des panneaux de contre-plaqué. La plus grosse épaisseur de fabrication est 50 mm.

Type de contre-plaqué

Épaisseur nominale mm

Contre-plaqué de bouleau et de conifère

4

6,5

9

12

15

18

21

24

27

30

Contre-plaqué mixte

-

6,5

9

12

15

18

21

24

27

30

CLASSES DE QUALITÉ DU CONTRE-PLAQUÉ DE BASE

Choix de la classe de qualité du contre-plaqué à placage bouleau selon l’emploi (entre parenthèses l’autre classe généralement utilisée) sont présentés dans le tableau ci-dessous.

Contre-plaqués à placage bouleau

A (E)

Qualité spéciale sans défaut (disponible uniquement en quantité limitée)

B (I)

Surfaces à vernir ou à cirer

S (II)

Surfaces à peindre

BB (III)

Qualité ordinaire par exemple sous les revêtements, qualité la plus courante dans les structures

WG (IV)

Pour les sites moins exigeants, qualité non parfaite

Le choix du contre-plaqué de conifères selon l’emploi est présenté dans le tableau ci-dessous.

Contre-plaqués de conifères

E

Qualité sans défaut, uniquement surface en pin

I

Qualité presque sans défaut, uniquement surface en pin

II

Qualité produit transformé à surface intacte

III

Qualité non parfaite pour la construction

IV

Qualité non parfaite pour la construction (qualité face arrière)

PRODUITS TRANSFORMÉS DE CONTRE-PLAQUÉ NON REVÊTUS

Parmi les exemples de produits transformés de contre-plaqué pour la construction, citons :

  • panneau mural de 9 mm
  • plaque de 18 mm de sous-plancher languetée sur tous les côtés
  • plaque de 15 mm destinée comme sous-structure de toit languetée sur tous les côtés

Le panneau mural (dimension du panneau 1200 x 2750 mm, épaisseur nominale de 9 mm) sans rainures est destiné aux murs intérieurs des bâtiments, comme plaque de support conférant résistance et rigidité (murs à doubles plaques où le sur le contre-plaqué est utilisé un autre matériau de revêtement intérieur. Les dimensions des plaques courantes sont de 400 mm et 600 mm.

La plaque du sous-plancher (taille de la plaque 2400 x 1200 mm posée avec languettes et rainures, épaisseur nominale 18 mm) est languetée sur tous les côtés et destinée comme plaque structurelle des sols de haute qualité. Son épaisseur et ses dimensions conviennent pour des intervalles de solive de 400 mm et 600 mm.

La plaque de sous-structure du toit (dimensions de la plaque 2700 x 1200 mm, épaisseur nominale 15 mm) est de construction spéciale, languetée sur les côtés en longueur et destinée aux toits en feutre ou en tôle comme sous-structure portante avec des intervalles de supports de fixation de 900 mm. Comparé aux plaques à languettes et rainures, les plaques de contre-plaqué permettent une grande économie de temps et une sous- structure rigide et uniforme des structures de toit. La plaque peut aussi être utilisée comme sous-structure portante de sols. Les plaques sont généralement protégées contre l’humidité sur le chantier de construction.

Parmi les produits de contre-plaqué non revêtu, citons la plaque de décoration à rainure et languettes (dimensions de la plaque 2500 x 1210 ou 610 mm, épaisseurs 7,5 et 10 mm). Elle est adaptée pour les revêtements des murs et plafonds intérieurs et pour les bardages de bas de mur, et est utilisée à la manière des planches de revêtement intérieur. Les plaques de décoration sont fabriquées en contre-plaqué de conifères à placage sapin, et la surface qui reste visible est rainurée dans le sens de la longueur sur des intervalles de 75 mm en rainures de forme en W. Les côtés longs sont rainés.

CONTRE-PLAQUÉS SPÉCIAUX

Les contre-plaqués spéciaux sont surtout fabriqués pour des emplois spécifiques selon des dimensions standard, et avec divers revêtements. Le revêtement permet d’améliorer la résistance à l’usure, aux coups, aux intempéries et aux produits chimiques, ainsi que les propriétés de friction du contre-plaqué. Le contre-plaqué revêtu est généralement protégé sur les bords par une peinture de la même couleur que le revêtement. La protection de bordure faite en usine est destinée à protéger le produit contre l’humidité pendant le stockage, et il doit toujours être effectué si le contre-plaqué est exposé dans un endroit qui nécessite cette protection contre l’humidité.

EXEMPLES DE CONTRE-PLAQUÉS REVÊTUS 

Le contre-plaqué stratifié ou le contre-plaqué coffrage sont les produits les plus connus. La plaque de base est du contre-plaqué de bouleau, mixte ou de conifères qui sont généralement revêtus des deux côtés avec un film lisse et durable de couleur marron habituellement. Ce contre-plaqué est utilisé pour les coffrages à béton, les moyens de transport, en panneaux de revêtement intérieur dans les bâtiments agricoles.

Les épaisseurs de la plaque vont de 6,5 à 30 mm. Les largeurs standard sont de 1200, 1220, 1500 et 1525 mm, et les longueurs vont de 1200 à 3660 mm. Outre le film marron mentionné ci-dessus, différents coloris sont disponibles. Ils ne sont toutefois pas recommandés pour les coffrages à béton.

Les contre-plaqués revêtus d’une couche de peinture de fond sont adaptés pour les façades, les châssis de véhicules, les panneaux de signalisation, de publicité, etc. La plaque de base utilisée est du contre-plaqué de bouleau et mixte qui est revêtu sur les deux faces d’un papier support de peinture à base de phénol (couleur marron clair), la face interne peut aussi être revêtue d’un film de phénol. La plaque est aussi disponible peinte avec une couche de fond.

Les épaisseurs de la plaque vont de 6,5 à 30 mm. Les largeurs standard sont de 1200, 1250, 1500 et 1525 mm, et les longueurs varient de 2400 à 660 mm. Les plaques peuvent être peintes avec des peintures extérieures normales (couche de fond  et 2 x couches de finition) ou avec des peintures spéciales (2 x couches de fond époxy en surface 1 x peinture polyuréthane). Les bords de la plaque sont protégés avec de la peinture comme les surfaces. Il n’apparaît pas de craquelures à la surface du contre-plaqué revêtu peint avec une couche de fond, phénomène courant pour le contre-plaqué non revêtu ou le placage de surface.

AUTRES CONTRE-PLAQUÉS SPÉCIAUX

Parmi les autres contre-plaqués transformés et façonnés, citons les plateformes, revêtues d’un film de phénol sur lequel est imprimé un motif antidérapant ou un autre motif de filigrane.

Plaque de sol des balcons ; revêtu pour résister aux intempéries et aux rayons du soleil.

UTILISATION DU CONTRE-PLAQUÉ COMME ÉLÉMENT DE STRUCTURE DU BÂTI

  • panneau mural pour mur à double revêtement : raidit la structure murale
  • sous-structure du toit : raidit la structure de solivage de comble
  • plaque de sous-plancher : raidit la structure horizontale

REVÊTEMENT INTÉRIEUR

Exemples de revêtements intérieurs

  • revêtement mural
  • bardages partiels
  • revêtement de plafond

Contre-plaqués adaptés pour le revêtement intérieur :

  • tous les contre-plaqués de base (la classe est choisie selon le traitement de surface, il s’agit surtout des classes de qualité E, I et II)
  • pour le revêtement intérieur, les produits transformés de contre-plaqué refaçonnés

Pour le revêtement intérieur, prendre en compte les facteurs suivants :

  • En ce qui concerne les réglementations incendie, le contre-plaqué est surtout adapté pour les revêtements intérieurs des maisons individuelles (bâtiments de classe d’incendie P3). Dans la plupart des cas, il est également utilisé pour les bâtiments résidentiels et les bureaux, les bâtiments publics et autres revêtements intérieurs.
  • Dans les locaux secs, la dilatation à l’humidité du contre-plaqué est faible. Il est recommandé de faire des jointures ouvertes entre les plaques (1...3 mm). Ces jointures peuvent être au besoin recouvertes de plinthes.

Pour la pose de plaques murales, les épaisseurs de plaques et les espaces d’ancrage recommandés  sont :

  • 6,5...9 mm, lorsque l’intervalle d’ancrage est au maximum k 300 mm
  • 9...12 mm, lorsque l’intervalle d’ancrage est au maximum k 600 mm

Pour les revêtements de plafond, l’intervalle entre les ancrages de fixation est au maximum k 400 mm.

Les plaques sont fixées avec des vis ou des clous, dont la longueur est 2,5 à 3 fois l’épaisseur de la plaque.

ACHAT

En passant la commande de contre-plaqué, il faut indiquer les informations suivantes:

  • emploi (site d’utilisation)
  • épaisseur nominale (mm)
  • les dimensions de la plaque, toujours mentionner en premier la mesure du sens du fil du placage (mm x mm)
  • Le type de contre-plaqué (par exemple combi)
  • la qualité des deux faces, toujours mentionner en premier la face qui reste visible /par ex. S/WG = II/IV)

Il est possible de commander le contre-plaqué avec des dimensions sur mesure, percé ou façonné spécialement.

STOCKAGE

Protéger les plaques pendant le transport et le stockage de la pluie, de la salissure, des rayons du soleil, du contact avec le sol, des coups et égratignures. Les plaques sont stockées sur un support. Utiliser au besoin des traverses espacées d’environ 0,5 m. Éviter de stocker le bois à la verticale. Il faut enlever les bandes en acier autour du tas de bois, si le contre-plaqué dans des locaux humides. Protéger le tas de bois avec une plaque. Les conditions de stockage doivent correspondre aux conditions d’utilisation finale du produit. Avant utilisation, il faut aérer le contre-plaqué entre 3 et 8 jours dans un endroit où conditions d’humidité et de chaleur correspondent à l’utilisation finale.

FAÇONNAGE

La dilatation à l’humidité du contre-plaqué est de 1 mm/1 m de contre-plaqué, à prendre en compte dans la pose de contre-plaqué.

Sciage

Pour scier le bois, on peut utiliser une scie circulaire sur table ou une scie à main. Les petits sciages peuvent aussi être faits à la main. La scie sauteuse est adaptée pour le sciage de profilés. Selon la direction de mouvement de la lame, la plaque doit être placée de telle manière que les irrégularités du placage (surtout pour le sciage de placage de sens transversal) soit sur la face interne non exposée. Par exemple, avec une scie circulaire, il est recommandé de placer la face avant qui sera visible vers le bas.

Perçage

Pour le revêtement intérieur, les plaques peuvent être commandées percées tout prêt. Les plaques percées sont utilisées pour des fins acoustiques ou esthétiques. Le perçage est effectué mécaniquement, et selon les consignes de commande ci-dessus, il faut mentionner la taille et l’espacement des tous. La taille de trou peut être par exemple de ø 6, 8, 10, 12 ... mm et l’espacement, par exemple 16, 32, 64... mm. Certains fournisseurs ont peut-être des tailles et espacements de trous standard, se renseigner avant de passer la commande.

CINTRAGE

Contre-plaquésta voidaan tehdä myös kaarevia pintoja. Tarkoitukseen soveltuvat lähinnä ohuet mieluiten alle 10 mm paksut contre-plaquét. Ohjeellinen taivutussäde on hieman alle yhden metrin, kun taivutus tapahtuu poikittain pintaviilunsyyn suuntaan ja levyn paksuus on enintään 9 mm. On syytä tiedostaa, että pieni taivutussäde aiheuttaa levyn pintaan helposti hiushalkeamia. Taivutettu levy kiinnitetään aina ruuvein. Il est possible d’obtenir des surfaces cintrées avec des panneaux de contre-plaqué. Seules les plaques fines de moins de 10 mm d’épaisseur sont adaptées. Le rayon de courbure de référence est environ 50 fois l’épaisseur du panneau, ainsi le rayon de courbure d’un panneau de 4,8 mm d’épaisseur sera de 250 mm. Les panneaux cintrés sont adaptés pour les revêtements intérieurs ainsi que pour la confection de moules à béton. Le panneau cintré est toujours fixé avec des vis.

 

Plus petits rayons de cintrage du contre-plaqué. Le traitement à l’eau ou à la vapeur facilite le cintrage contre-plaqué. Contre-plaqué mixte à placage en bouleau.

Épaisseur nominale mm

Flexion dans le sens du placage

Flexion transversale dans le sens du fil du placage

6,5

850

650

9

1150

950

12

1150

1250

FIXATION

La longueur des clous à utiliser pour fixer les plaques doit être au moins 3 x celle de l’épaisseur de la plaque, toutefois pas en dessous de 30 mm, et la longueur des vis d’au moins 2,5 x l’épaisseur de la plaque, mais pas inférieure à 25 mm. Pour le clouage, on recommande des clous profilés et pour fixer des plaques de toitures, des vis ou clous galvanisés à chaud.

Les plaques doivent être fixées sur tous leurs côtés à un intervalle d’environ 150 mm et au centre de tous les 300 mm. Les fixations qui ne restent pas visibles doivent être fixées à environ 10 mm du bord de la plaque. Les fixations qui restent visibles doivent se trouver à au moins 10 mm du bord de la plaque, en ligne droite et les jointures bien alignées des deux côtés.

Lorsque les contre-plaqués sont utilisés comme éléments de structure du bâti (en général du contre –plaqué langueté), les plaques voisines doivent être posées de manière à ce que les jointures ne forment pas des motifs croisés.

TRAITEMENT DE SURFACE

Un contre-plaqué non revêtu (surface de placage en bois) peut être traité avec les divers produits appropriés pour le revêtement bois. Le travail de fond doit être effectué avec grand soin pour éviter les craquelures. Le meilleur moyen d’éviter les craquelures est d’utiliser un contre-plaqué déjà enduit d’une couche de peinture époxy ou revêtu d’un papier support pour la peinture. Comme traitement de surface d’un contre-plaqué revêtu, il est conseillé d’appliquer une double couche de peinture époxy et comme couche de finition une couche de peinture polyuréthane.

Étant donné que les produits de revêtement diffèrent grandement selon les fabricants, il faut toujours consulter les consignes du fabricant pour la surface de contre-plaqué en question.

Le traitement de surface des plaques a surtout une importance d’ordre esthétique. Peinture de décapage, coloration translucide, teinture, parmi les autres traitements donnent la couleur voulue au contre-plaqué alors qu’un vernis incolore lui donne de la brillance. Aussi le traitement de surface facilite l’entretien du revêtement du contre-plaqué.

Les traitements adaptés pour le contre-plaqué dans les locaux intérieurs :

  • cire (non colorée ou colorée)
  • vernis (vernis non coloré ou coloré)
  • peinture (tous les produits destinés aux surfaces en bois à usage intérieur)

Avant le traitement, il est recommandé de poncer légèrement la surface (surtout les surfaces à cirer). Dans les locaux intérieurs secs, le contre-plaqué peut également être utilisé sans traitement de surface. Les revêtements de plafond en particulier ne nécessitent généralement pas de traitement du point de vue technique. Il faut toutefois garder à l’esprit que les rayons UV du soleil peuvent causer le changement progressif de couleur progressif du placage en plus foncé, ainsi un vernis protecteur peut être appliqué. D’un autre côté, le vernissage peut lui aussi modifier la couleur du placage (en général donne un ton plus jaune). Ceci peut être empêché en ajoutant une petite quantité de pigment blanc au vernis. Les changements de couleur mentionnés ci-dessus et leur intensité dépendent de l’espèce d’arbre du placage.

RECYCLAGE ET ÉLIMINATION DU CONTRE-PLAQUÉ

Recyclage

Si les panneaux sont intacts et secs, il est possible de considérer au cas par cas d’utiliser à nouveau les panneaux de contre-plaqué. Le recyclage est le moyen le plus recommandé pour « éliminer » les panneaux de contre-plaqué.

Brûlage

Les petites quantités de contre-plaqués non revêtu ou recouvert d’un film peuvent être brûlées. La température doit être si élevée que la combustion soit parfaite.

Compostage

Le contre-plaqué de base et la plupart des contre-plaqués peuvent aussi être compostés. Des déchets de bois mélangés aux déchets de contre-plaqué activent le compostage. Les grosses quantités doivent être acheminées à la déchetterie.

EMPLOIS DU CONTRE-PLAQUÉ

Construction

  • sous-structures du toit
  • sous-structures de sols
  • plaques rigides des murs et structures portantes
  • revêtements intérieurs
  • sols de balcon
  • plateformes
  • coffrages à béton
  • barrières de chantiers

Industrie de la construction

  • plaques d’âme des poutres
  • sous –structure des planchers
  • mobilier encastré

Moyens de transport

  • conteneurs
  • remorques
  • décoration de camionnettes
  • wagons de trains

Construction de bateaux

  • revêtements de bateaux
  • ponts pour automobiles
  • panneaux d’écoutille
  • décoration

Autres emplois

  • meubles, industrie de la menuiserie et petits objets
  • mobilier de l’industrie agro-alimentaire
  • emballages
  • panneaux de signalisation et de publicité
  • structures de tribunes
  • structures de stands
  • cages de hockey
  • caissons pour hauts-parleurs