Classement de la résistance des produits de sciage

Classement de la résistance des produits de sciage

De nos jours, la résistance de la majeure partie du bois de scierie est classée selon des procédés mécaniques développés comme la mesure par vision, la fréquence propre et la mesure par ultrason. Le principe de classement de résistance mécanique traditionnel repose sur la flexion de la pièce de bois de sciage, sur la base de laquelle on obtient le module d’élasticité et ainsi la classe de résistance de la pièce de bois de sciage. La pièce de bois de sciage peut également être classée visuellement, et par exemple on peut examiner le nombre de nœuds, l’emplacement et la qualité, ainsi que les fentes, le gauchissement, l’inégalité et les autres défauts. De plus, on vérifie l’épaisseur de l’anneau annuel de la pièce de bois de sciage.

Selon la norme EN 338, les produits de sciage des conifères sont répertoriés dans les classes de résistance correspondantes. Les classes de résistance C14…C30 peuvent être classées soit visuellement soit mécaniquement, et les classes de résistance C35…C50 uniquement mécaniquement.

Classes de résistance selon la norme EN 338

Toutes les classes de résistance

C14, C16, C18, C20, C22, C24, C27, C30, C35, C40, C45, C50

Classes de résistance les plus courantes en Finlande

C18, C24, C30, C35, C40

INSTA 142 est une norme commune aux pays nordiques, selon laquelle les produits de bois de sciage de conifères sont répertoriés visuellement en classes de résistance conformément aux classes de résistance figurant dans le tableau ci-dessous. Les classes de résistance INSTA 142 ont été approuvées pour correspondre aux classes de résistance C conformes à la norme EN 338.

Classes de résistance selon la norme INSTA 142

Toutes les classes

T0, T1, T2, T3

Equivalence avec la norme EN 338

T0 = C14, T1 = C18, T2 = C24, T3 = C30