L’emploi du contreplaqué dans la construction est en croissance

L’emploi du contreplaqué dans la construction est en croissance

La reprise de la croissance économique européenne permettra également d’augmenter la part de marché du contreplaqué. Selon M. Mika Sillanpää, directeur de la division commerciale du contreplaqué chez UPM, il faudra se préparer à une forte croissance dans le marché du contreplaqué. Plus de 90 % de la production d’UPM Plywood va à l’exportation.

- La construction de nouveaux bâtiments stagne depuis longtemps. Sa reprise entraîne également l’augmentation de la consommation de contreplaqué. L’Europe est en train de reprendre sa place dans nos zones d’utilisation finale. On le remarque entre autres en Espagne où une relance économique se manifeste après des années sombres. L’économie de la Grande-Bretagne se porte bien, celle de l’Allemagne est satisfaisante, mais en France la croissance n’a pas encore commencé, dit M. Sillanpää.

- Les volumes de la construction sont considérablement bas dans l’Europe tout entière, mais le contreplaqué n’est pas aussi dépendant de la construction de nouveaux bâtiments que le bois scié. Des réparations dans lesquelles le contreplaqué est nécessaire ont lieu constamment.

M. Sillanpää rappelle que, malgré la récession du secteur du bâtiment européen, la division commerciale du contreplaqué d’UPM a réussi à augmenter ses exportations. – Cette croissance est due à la haute qualité de nos produits, à un service accentué sur la fiabilité et à nos clients qui apprécient les deux. La Finlande n’est pas concurrentielle pour les produits de contreplaqué d’utilisation finale moins chère. L’industrie des produits de bois devra, dans son ensemble, se concentrer sur la qualité et le service. 

Des produits bas, milieu et haut de gamme sont identifiables dans le marché du contreplaqué selon la qualité et l’emploi final. La société UPM n’a aucun produit bas de gamme et uniquement quelques produits milieu de gamme. Elle se concentre principalement sur les produits haut de gamme.  – Nous nous concentrons sur les zones d’emploi final choisies, nous désirons les connaître mieux et y réussir mieux, dit M. Sillanpää.

Grandes attentes de croissance dans le secteur des transports

La division commerciale du contreplaqué d’UPM a trois secteurs d’utilisation finale : la construction, les planchers pour véhicules de transports et les méthaniers. Le contreplaqué est de plus produit pour les besoins de l’industrie mobilière, de la décoration intérieure et de la fabrication de parquets. – L’emploi d’un contreplaqué de haute qualité et une haute gamme de prix sont les points communs à ces utilisations finales, dit M.  Sillanpää.

Les produits de contreplaqué destinés à la construction sont vendus comme produits standard dans une chaîne de distribution et les produits spéciaux directement aux utilisateurs industriels finaux, tels que les fabricants des remorques. – Les plus grands fabricants européens du secteur se trouvent parmi nos clients. Le secteur des transports est en croissance. Il est en forte croissance malgré les difficultés économiques européennes du secteur du bâtiment. Dans l’ordre d’importance, le second emploi final, après la construction, sont les planches pour poids lourds et le troisième les méthaniers.

La construction des méthaniers est une division commerciale stable et prospère pour la société UPM. Son succès est notamment dû aux bonnes propriétés isolantes du contreplaqué de bouleau dans des conditions extrêmement froides. La température intérieure du méthanier peut descendre jusqu’à -163 degrés lors du transport du gaz. Le contreplaqué de bouleau doit donc conserver sa résistance.

- Les méthaniers sont énormes et de grands volumes de matériaux sont nécessaires dans leur construction. Il faut d’un à trois mille mètres cubes de contreplaqué pour un méthanier selon la technique d’isolation. C’est une activité commerciale en croissance dont les prévisions d’avenir semblent bonnes, dit M. Sillanpää.

Les gens apprécient de plus en plus les valeurs écologiques, ce qui se remarque également sur le marché du contreplaqué. Le contreplaqué est fabriqué à partir d’un matériau renouvelable et il est beaucoup plus léger que l’acier. – Cette légèreté est notamment significative pour le secteur des transports. Dans les grands marchés européens, américains et chinois, l’acier s’emploie encore beaucoup dans l’industrie des transports. Un potentiel de croissance existe donc, dit M. Sillanpää.

La réputation de la Finlande est, selon M. Sillanpää, bonne comme fournisseur et exportateur des produits de l’industrie du bois. – Nous employons dans la transformation le bois certifié et notre production ne soulève aucun problème éthique.

UPM investira 40 millions d’euros dans l’usine de contreplaqué située à Otepää, en Estonie. Cela permettra de doubler la capacité de cette usine.

Artikkelipalvelu Markku Laukkanen

Informations complémentaires : Mika Sillanpää, +358 20 415113, mika.sillanpaa@upm.com